Non, les métiers porteurs d’emploi ne sont pas la clé d’une reconversion professionnelle réussie

Publié par Virginie Thuilliez le

Vous êtes au lycée, et vous devez choisir votre orientation, on vous dit « Choisis un métier porteur ! »… Vous êtes en reconversion professionnelle, vous avez la possibilité de vous épanouir dans un nouveau métier, et on vous dit « Choisissez un métier porteur ! »

Ca ne vous agace pas un peu, cette façon de toujours tout ramener aux métiers porteurs ?! Et si, pour une fois, vous écoutiez votre intuition ?! Celle qui vous dit que, certes, devenir danseuse ne fait pas forcément partie de cette fameuse liste des métiers porteurs, mais que ça fait quand même un bail que vous en rêvez et que vous avez l’impression de pouvoir vraiment y arriver ?!

Vous pensez que c’est du vent ? Que la raison doit forcément l’emporter sur la passion ?… Laissez moi vous prouver le contraire…

Ce que font la plupart des gens

Reprenons l’exemple de cette fameuse personne qui souhaite devenir danseuse depuis toujours. Cela fait plusieurs années qu’elle travaille en tant que commerciale pour une petite entreprise.
Malheureusement, l’entreprise est en difficulté, et dépose le bilan. Marie, appelons là ainsi, se retrouve en situation de licenciement pour motif économique.
On lui propose un bilan de compétences, qu’elle accepte. Et elle finit par soumettre à demi-mots à son conseiller l’idée selon laquelle son rêve à elle, c’est la danse !
Mou sceptique de la part du conseiller en bilan de compétences : « Vous savez, la danse… même avec une bonne formation dans ce domaine, vous ne retrouverez jamais du travail ! »

Adieu les rêves de Marie…! C’est vrai qu’une petite douche froide, ça remet les idées en place… Allons, allons, dirigeons nous vers les métiers du digital… c’est vrai que ça recrute bien en ce moment le digital !

Quelques mois plus tard, Marie, formée au monde du digital, n’aura aucun souci à retrouver un emploi… Quelques années plus tard, bien installée dans son poste, et dans le monde du digital, elle part travailler tous les jours à reculons… Et sombre un peu plus dans la nostalgie à chaque fois qu’elle repense à ses rêves de danseuse.

Aux yeux de tous, elle a parfaitement réussi sa reconversion ! Elle a un job en CDI, un salaire confortable, et beaucoup d’avantages offerts par son entreprise… Et pourtant, Marie a l’impression de passer à côté de sa vie.

Une réalité tout autre…

Vous pensez que, de toutes façons, elle n’aurait jamais réussi en tant que danseuse professionnelle ?…. Alors, courez tout de suite lire le témoignage de Davina, qui est passée du métier de commerciale à la danse et au spectacle vivant !

Si vous restez dubitatif sur le sujet, vous pourriez aussi lire le témoignage de Sébastien, qui est passé de la logistique à la photo… Et plus globalement, vous retrouverez ici des dizaines d’autres témoignages, tous plus inspirants les uns que les autres !

Prêts à vous lancer ?!

Gonflé à bloc par ces témoignages, vous vous demandez peut-être par quoi commencer ? Surtout que vous, vous n’avez qu’une vague idée de ce que vous auriez envie de faire vraiment. Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul ! Beaucoup de gens aimeraient changer de vie professionnelle, mais ne le font pas, car ils manquent cruellement d’idées quant au métier de leurs rêves.

Et si je vous disais que, pour trouver le métier de ses rêves, il faut commencer… par rêver ! Ca paraît logique, non ? (rassurez-vous, il sera toujours temps ensuite de faire en sorte que votre rêve soit compatible avec une réalité quotidienne)

Se replonger dans ses rêves d’enfant

Vous rêviez de devenir architecte d’intérieur quand vous étiez enfant ? Ou bien maraîcher ? Ou encore maroquinier ?… Mais la vie en a décidé autrement.

Qu’importe ! Amusez vous à lister tous les rêves que vous aviez quand vous étiez enfant, même ceux qui ne sont pas directement en lien avec un potentiel métier (par exemple, vous rêviez d’escalader le Mont Blanc), et toutes les activités que vous adoriez faire (si vos souvenirs sont flous, faites vous aider par vos parents, vos frères et soeurs, vos cousins, cousines…)

Vous allez me dire que depuis, vos envies ont évolué ! Evidemment, et nous allons en tenir compte. Moi-même, je souhaitais devenir boulangère quand j’étais petite… ce ne serait plus du tout mon souhait aujourd’hui !

Mais alors, quel intérêt de dresser cette liste ? Lorsque vous aurez fini de la rédiger, amusez vous à écrire à côté de chaque rêve ou passion ce que cela dit de vous. Par exemple, j’aimais beaucoup les loisirs créatifs lorsque j’étais enfant. Cela peut faire transparaître un besoin de créer, d’imaginer. J’adorais également la lecture. Là encore, on est dans le domaine de l’imagination, puisque c’est une faculté que la lecture développe particulièrement.

Si l’un de vos rêves était d’escalader le Mont Blanc, demandez vous qu’est-ce que vous aimiez ou aimez toujours dans le fait de réaliser ce défi ? Est-ce le goût de l’effort ou du dépassement de soi ? Ou l’amour des beaux paysages ? L’adrénaline suscitée par une situation qui présente quelques dangers ?

Bref, mises bout à bout, ces réflexions vont vous permettre de réaliser un joli portrait de vous-même !

Dresser la liste de ses passions actuelles

Une fois que vous aurez fait cela, prenez un moment pour faire la liste de ce que vous aimez faire à l’heure actuelle. L’intérêt est le même que le précédent, c’est-à-dire d’en dégager ensuite ce que cela dit de vous.

Une astuce pour affiner cet exercice : pendant 2 semaines, conservez un bloc notes à portée de main et notez-y toutes les activités que vous faites et qui vous font plaisir, celles qui vous font perdre la notion du temps. On parle parfois du flow, qui est le fait d’être tellement passionné par ce qu’on est en train de faire qu’on en oublie la notion du temps (un article à ce sujet ici).

Cette liste viendra parfaitement compléter la liste initiale.

Et après ?

Cette première étape constitue, selon moi, les prémices de votre chemin vers votre reconversion professionnelle.

Il y aura beaucoup d’autres étapes, mais vous aurez commencé à affiner les grands traits de votre personnalité, qui vous permettront ensuite de définir plus facilement votre métier de rêve.

L’idéal, dans tout projet de reconversion, est souvent d’être bien accompagné. Car au-delà de ses propres réflexions, les questionnements apportés par l’accompagnant doivent permettre de faire résonner en vous le sentiment que vous êtes sur le bon chemin.

Dans tous les cas, donnez vous les chances de réussir maintenant votre reconversion professionnelle, et amusez-vous à réaliser ces petites listes. Vous verrez que y trouverez du plaisir et que vous vous découvrirez même des qualités insoupçonnées !

Pensez à partager cet article avec vos amis pour leur permettre eux aussi de rêver leur futur métier et s’en approcher d’un peu plus près !

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement le ebook "3 étapes pour trouver votre voie professionnelle et oser (enfin !) vous lancer"